Bowl Bec League

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bowl Bec League

Message  fana des gobs le Dim 13 Déc - 14:52

Mesdames et Messieurs, bonsoir ! Ici Jan-Mych El Larcorc en léger différé de la Bowl Bec League pour le bilan de cette rencontre en nocturne qui vient d’avoir lieu entre « lé zami de l’ovalorc » coachés par Fana des gobs et une équipe d’oreilles pointues adeptes de jardinage en maillot de bain deux pièces entrainée par Sébastien.

Mais avant de rentrer dans le vif de sujet, une présentation de la meilleure des deux équipes s’impose : je veux bien sûr parler de l’équipe réserve des zami de l’ovalorc :
n° 5 Urgash Mordtibia, bloqueur orque noir.
n° 6 Morkaï Teigneux, bloqueur orque noir.
n° 4 Ubiouk Bomborc, bloqueur orque noir.
n° 3 Gabur Aaargh, bloqueur orque noir.
n° 7 Jeck Heul, blitzeur.
n° 8 Gnash Boulbour, blitzeur.
n° 13 Bildorc Perceligne, blitzeur et meneur de jeu de l’équipe.
n° 16 Varag Globule, blitzeur.
n° 2 Blop Bazooka, lanceur.
n° 1 Riporc Defons, ¾.
n° 12 Grumsh Mashfémur, ¾.

Au niveau du staff technique 1 porc-porc girl complète le dispositif avec 3 rituels de relance (sortilège mis au point par les shamans quand on est franchement vert après une phase de jeu où rien ne fonctionne comme sur le plan).

J’en entends déjà, des esprits chagrins, probablement elfiques du reste, dire que les noms sur la feuille de match ont déjà été entendus ailleurs et que les licences de ces athlètes sont certainement fausses. Et là, je me gausse ! Je leur pête la tête et je me gausse… J’adore me gausser ! Que ces incultes sachent donc que depuis le premier match officiel d’une équipe orque, tous les joueurs portent le même nom. C’est en quelque sorte un hommage au pionnier et ça permet surtout une économie substantielle sur le flocage des maillots.

Pour leur premier déplacement dans la ligue, les zamis de l’ovalorc se sont donc rendus chez les tisseuses de charme coachés par Seb27. Tout s’annonçait sous les meilleurs hospices puisque que le relevé météo (le gars qui regarde par la fenêtre le temps qu’il fait dehors) signale un blizzard à vous geler le sang d’un adversaire avant qu’il ait eu le temps de salir vos crampons. Le choix du matériel est alors fait et l’équipe entière met les moufles que mamie orque a tricoté (en véritable poil de barbe naine). Le sponsor du match, les bières sèzssoissentork ont même envoyé deux charmantes serveuses qui servent abondamment les joueurs avant de les laisser quitter le vestiaire. Bien sûr il n’y a que 7000 spectateurs orques face aux 12000 elfes mais leur voix est plus puissante.

Et là c’est le drame, les joueurs des deux équipes sont à peine installés que la météo change radicalement pour afficher un temps des plus cléments. On soupçonne une fraude de la part des elfes qui étaient entrés sur le terrain avec une tenue des plus légères (de là à croire qu’ils étaient au courant…). C’est donc moufles aux mains et passe-montagne sur la tête que nos héros commencent le match. Pas facile de jouer dans ces conditions toutefois on échange de part et d’autre quelques jolis coups très techniques pendant que les jardiniers elfes n’en finissent pas de dépoter leur homme-arbre qui lorsqu’il n’est pas en train de s’allonger de tout son long sur le terrain fait du travail de labourage avec ses racines. Cela n’est pas sans endommager la zone de jeu déjà affectée par le dégel soudain. Mais rapidement les choses s’emballent et les orques peu à l’aise avec leur équipement ne sont pas à la fête. C’est le bloqueur n°16 Varag Globule qui en fait les frais, sèchement étalé par un elfe vicieux (il a été immédiatement évacué vers l’hôpital où les médecins le garderont au chaud pour le prochain match, il se murmure qu’il serait fragilisé par une blessure persistante). Et pour corser le tout les elfes ouvrent le score grace à leur danseuse qui ne peut réprimer quelques pas de claquettes suite à son geste : ridicule ces elfes, faut choisir danse ou blood bowl mais pas les deux, c’est indécent. Et puis on commence à suspecter une nouvelle fraude de la part des elfes puisque les serveuses de sèzssoissentork qui doivent aider les joueurs à se relever du KO ne semblent pas très efficaces, elles distribuent certainement une tisane elfique qui endort le n°3 Gabur Aaargh et lui fait rater la reprise du match.
L’arrêt de jeu permet néanmoins aux orques de se défaire de l’équipement qui les gênait et c’est plus libres de leurs mouvements qu’ils reprennent le combat, pardon le match. Ils ne sont donc plus que 9 sur le terrain mais le n°13 et meneur de jeu Bildorc Perceligne attrape le ballon lors de la remise en jeu et se lance alors dans un festival puisqu’il explose un elfe (lui interdisant de revenir fouler le terrain au prochain match) et se dirige vers l’en-but avec ses coéquipiers protégeant ses arrières et distribuant des baffes à qui en veut, et aussi à qui n’en veut pas. Il égalise donc juste avant le coup de sifflet qui marque la mi-temps. 1 – 1 : tout est à faire.

A la reprise les choses semblent s’améliorer puisque le joueur KO se réveille, aidé il est vrai par quelques coups de pied d’encouragement de la part de ses coéquipiers. On tente à nouveau la même stratégie qu’à la fin de la 1ère mi-temps mais Bildorc laisse échapper le ballon sur une transmission, et les elfes s’en emparent pour filer vers le touchdown. Une phase de jeu affligeante seulement égayée par le beau geste du lanceur n°2, Blop Bazooka, qui n’ayant pas de ballon lance son genou dans le bras de l’elfe n°13. Le craquement qui résonne alors couvre le bruit des spectateurs, c’est de la grande musique. L’elfe évacué rapidement absorbe alors une drogue présenté par l’Pothicaire de son équipe et se relève miraculeusement pour aller se placer sur le banc de la réserve. C’est inadmissible ces elfes n’ont même pas le respect du beau geste technique. Mais il y a plus grave car les elfes marquent donc portant le score à 2 – 1.
Le temps restant est très court et il faudra un esploit pour que les zamis de l’ovalors puissent revenir au score. Heureusement il en faut plus pour impressionner Bildorc Perceligne qui après une jolie transmission de Blop Bazzoka entreprend de remonter le terrain pour renouveler son exploit de la première mi-temps. Il a juste changé d’aile puisque cette fois son effort se porte sur l’aile droite. Le public reprend confiance, tout semble lui sourire et puis dans une dernière foulée, il pose le pied sur une plaque de verglas qui n’avait pas fondu et chute. C’est le désespoir surtout que les elfes toujours aussi lâches profitent de cette faiblesse pour récupérer le ballon et aller marquer un troisième et dernier touchdown. Le coup de sifflet final retentit sur ce triste évènement.

3 – 1 pour les tisseuses de charme. Désespoir du côté des orques mais plus dure sera la vengeance. C’est un plat qui se mange froid, comme la viande d’elfe…


n° 5 Urgash Mordtibia, bloqueur orque noir.
n° 6 Morkaï Teigneux, bloqueur orque noir.
n° 4 Ubiouk Bomborc, bloqueur orque noir.
n° 3 Gabur Aaargh, bloqueur orque noir.
n° 7 Jeck Heul, blitzeur.
n° 8 Gnash Boulbour, blitzeur.
n° 13 Bildorc Perceligne, blitzeur et meneur de jeu de l’équipe.
n° 16 Varag Globule, blitzeur. Rate un match et souffre d’une blessure persistante.
n° 2 Blop Bazooka, lanceur. Gagne passe rapide.
n° 1 Riporc Defons, ¾.
n° 12 Grumsh Mashfémur, ¾.

Gain de 40 000 pièces d’or
Il faudra malheureusement faire appel à un mercenaire fourni gracieusement pour le prochain match.

_________________
j'ai un homonyme mais il est vieux
avatar
fana des gobs
Chevalier de Ludivine
Chevalier de Ludivine

Nombre de messages : 1549
Age : 46
Localisation : là où ailleurs est ici
JDR pratiqués : Univers médiéval fantastique
Jeux de figurines pratiqués : Battle (de - en -) Blood Bowl (de + en +)
Date d'inscription : 29/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www.chevaliersdeludivine.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum